<img height="1" width="1" alt="" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?ev=6015199818423&amp;cd[value]=0.00&amp;cd[currency]=USD&amp;noscript=1">

Un voyage par la route en Europe au bord de la Nardo R8

Les voitures sont faites pour être conduites, et personne d’autre n’épouse cette philosophie autant qu’Erik Dietz. Nous disons ceci parce que, au cours des 6 prochaines semaines, il conduira sa fameuse Nardo R8 à travers l’Europe. Voici une brève discussion avec Dietz sur les raisons pour lesquelles il entreprend cela.

Comment est né ce voyage européen ? Et pourquoi ne pas simplement louer une voiture pendant ce voyage à l’étranger ?

A l’origine, quand j’ai commandé la NardoR8, j’avais prévu de prendre livraison en Europe, mais je n’ai pas pu parce qu’on a diagnostiqué un cancer à mon père au même moment. J’étais occupé à prendre soin de lui, alors j’ai simplement pris livraison chez mon concessionnaire. Depuis lors, je rêvais de retourner en Europe avec la NardoR8 pour atteindre tous les objectifs de ma liste de choses à faire absolument. Cette année, en collaboration avec Michelin, nous avons trouvé un moyen d’y arriver et je suis très impatient d’y être.

Nardo R8

A quoi ressemble l’itinéraire ?

Tout simplement, il sera dense. J’y serai pour 6 semaines de conduite non-stop. Je commence par le Nord de la France et Paris avant de me rendre aux 24 Heures du Mans. Après la course, je commence une semaine et demie de piste et je vais rendre visite à des constructeurs. Je vais aller à Nurburgring, Hockenheimring, Zandvoort, Spa et peut-être quelques autres endroits si j’arrive à trouver le temps. De là, je commencerai ma tournée en Europe, où j’essaierai de traverser 15-20 pays avant de finir en Angleterre pour le Festival de vitesse de Goodwood. Après cela, il sera temps de renvoyer la NardoR8 aux États-Unis et de commencer le voyage en Californie à temps pour la Monterey Car Week.

DSC00131-1

La Nardo R8 est en quelque sorte devenue l’incarnation de la super voiture fiable. Je crois que la dernière fois que nous avons vérifié, la voiture avait plus de 116 000 miles au compteur. Y a-t-il déjà eu un moment où vous avez évité d’ajouter des miles à la voiture?

Honnêtement, je n’ai jamais eu peur d’ajouter des miles à mes voitures. La première super voiture que j’ai conduite était une Ferrari 360 qui appartenait à un de mes amis et elle avait plus de 80 000 miles. C’est lui qui m’a fait entrer dans le monde des voitures et sa philosophie était que les voitures de sport sont des jouets, bien que des jouets très coûteux, et qu’elles ne sont pas destinées à être des investissements. J’ai tendance à être d’accord avec ça et j’ai toujours conduit mes voitures avec cette philosophie. Mes voitures sont un investissement pour mon bonheur, pas en valeur monétaire. Ça m’est égal de perdre de l’argent avec elles, parce que je les achète dans un but très précis ... les conduire ... beaucoup ... partout. Le deuxième jour après avoir obtenu la NardoR8, je l’ai emmenée sur la piste. Depuis, elle a fait plus de 100 jours de piste et je l’ai conduite par tous les temps, de la chaleur torride de la Vallée de la Mort à une tempête de neige au Canada. J’aime conduire, tout simplement.

DSC00424-1

Vous avez récemment conduit de la Californie à New York, était-ce votre premier voyage de cross-country dans la Nardo R8?

En fait, non. En mars, j’ai effectué mon premier voyage de cross-country, je suis parti de San Diego et j’ai conduit jusqu’en Floride, puis jusqu’à Washington DC et ensuite j’ai retraversé les États-Unis. Mon but est d’atteindre tous les 48 états inférieurs avant la fin de l’année. Jusqu’ici je suis allé dans 42 états et je prévois d’aller dans les 6 derniers états en août quand la NardoR8 reviendra sur la côte est. J’ai effectué plusieurs voyages au Canada et je pourrais en faire un autre avant la fin de l’année. J’adore aller jusqu’à Vancouver et remonter l’autoroute Sea to Sky jusqu’à Whistler. C’est absolument magnifique.

DSC00437 copy

Parlez-nous un peu plus de l’Autobahn Club de Los Angeles et des raisons de son existence.

Le but d’ACLA c’est d’être un club pour les passionnés, il introduit dans le monde des voitures des gens qui ont une passion commune. Souvent, ça peut être compliqué d’entrer dans le monde des voitures de sport et beaucoup de gens ne savent pas par où commencer. Nous organisons des événements pour les présenter à la communauté, ainsi que des parcours en voiture pour les aider à apprendre comment profiter en toute sécurité de leurs voitures et commencer à réaliser leur potentiel. De plus, nous avons fourni une liste de fournisseurs privilégiés, qui va des concessionnaires automobiles aux magasins de personnalisation, en passant par tout ce qui se trouve entre les deux, afin d’aider les nouveaux enthousiastes à trouver ce qu’ils recherchent sans se faire escroquer.



By Dmitriy Shibarshin

August 10 2018

French


SHIP YOUR CAR


Most Popular Articles

Latest Shipments